Faites comme chez moi!

.

13 novembre 2010

Il fait pas un peu chaud, d'un coup ?

Etant dans ma phase "post-stalking" et ayant encore du mal à réaliser que ces dernières semaines de crispation et de stress sont bien finies, je me suis autorisée à oublier ces mauvais souvenirs avec Robert. Le beau Robert. Le sexy Robert. L’envoûtant Robert. Le mmmmfffff Robert.

Robert Downey Jr.

Mon amoureux.

Il est en ce moment à l’affiche de "Date limite", dans la lignée du film "Very Bad Trip" (du même réalisateur). Humour lourd mais humour… drôle. Toute la salle a communié ensemble dans de francs éclats de rire. Pour vous dire, j’ai même mis ma main sur mon front tellement parfois j’avais honte de rire. Habituellement, c’est pas le genre de film pour lequel j’ai envie de lâcher 10 euros [ni 5, d’ailleurs] et c’est un peu surprenant pour moi de me poiler dans des circonstances pareilles.

Mais surtout, je suis sortie de la séance avec une certitude : le degré de sexytude-phéromonitude-canonitude de Robert ne faiblira jamais [même quand il sera vieux et tout décati] [non… jamais, jamais, jamais]. Et puis sa voix, oh my god, je me suis presque fait pipi dessus d'émotion.

Alors ok, Môssieur est devenu "grand public". Peut-être même qu’il va nous faire 12 "Iron Man" et 9 "Sherlock Holmes" [enfin j’espère pas] et désormais tout le monde le connaît. Il se tape  coup sur coup l’affiche des magazines Studio et Premiere et je ne récolte plus de silences embarrassés quand, ponctuellement, je glisse son nom dans les conversations. Mes mini-crises cardiaques se font plus fréquentes lorsque, sur le quai de la gare Lille Flandres, je passe devant les affiches de ses films. Il n’en demeure pas moins que même une fois devenu "bankable", Robert est toujours aussi chou craquant appétissant talentueux et charismatique. Et différent.

En plus, cerise sur le gâteau, il avait sa coupe de cheveux "cochon d’inde" [pas étrangère au pic hormonal record dont j'ai été victime en cours de visionnage] [heureusement que la salle était plongée dans le noir, j'ai dû virer au fushia l'espace d'un instant].

Kill me now.

Et comme Canalblog suce un peu en ce moment et que je suis dans l'impossibilité chronique de vous balancer des photos de Robert pour illustrer ce billet artistiquement engagé, vous vous contenterez de me croire sur parole. Revenez un peu plus tard vous régaler les mirettes, ce con d'hébergeur sera peut-être un peu plus réceptif au charme indiscutable de Robert.

EDIT : L'ajout de photo marche mais faut ruser... ATTENTION LES YEUX ! [Enfin surtout les miens]

Posté par Sparadra à 18:44 - Moviz - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Pardonne mon intrusion.
    Nouveau blog qui vient tout juste de se créer, je cherche à me faire connaître. N'hésite pas à venir voir de quoi ça à l'air, la curiosité qui est en toi ne peut s'empecher de venir, je l'espère !
    A bientôt !

    Posté par decembre93, 13 novembre 2010 à 19:41
  • 1ère quouestchieune : c'est quoi, la coupe "cochon d'inde" ???
    Robert... depuis avant Ally Mc Beal, tu aurais pu le glisser dans la conversation que j'aurais parfaitement su de qui tu parlais... par contre comment je le connaissais d'avant ? Peut-être par le film Chaplin, je ne sais plus. Même que je t'en aurais peut-être voulu un peu de le connaître aussi, tiens !!!

    2ème quouestchieune : tu nous racontes comment tu t'es débarrassée de ton stalker ? ou bien est-ce moi qui n'ai pas suivi la fin ? Aaaah, rectification, je viens d'aller relire et j'ai vu que tu avais ajouté un edit. Bien bien bien !
    Mais quand même, quelles sont les menaces dont tu as usé ? On sait jamais, des fois qu'on en ait besoin à notre tour un jour !

    Posté par Je Rêve, 14 novembre 2010 à 10:50
  • 1. La coupe cochon d'inde, c'est la coupe courte mais pas trop (genre en on peut encore passer la main dans les cheveux) et mal coiffée (comme le matin au réveil). Je fais souvent une fixette sur les cheveux, je trouve ça super sex.

    2. La menace envoyée à mon stalker portait sur la forte probabilité que je prenne rendez-vous avec le directeur régional des ressources humaines. Sachant que mon stalker a très peu de chances d'être renouvelé mais qu'il y croit quand même (encore son refus de voir la réalité en face), ça l'a un peu calmé...

    Posté par Sparadra, 14 novembre 2010 à 10:58
  • Merci pour tes réponses !

    Posté par Je Rêve, 14 novembre 2010 à 18:48
  • J'adore!

    Rien à ajouter, tu as tout dit (y compris ce que tu as rayé).
    Comment ça TON amoureux?!!!!

    Posté par Isa, 20 novembre 2010 à 15:00
  • Bon ok, "NOTRE" amoureux. Je suis disposée à partager...

    Posté par Sparadra, 20 novembre 2010 à 18:49

Poster un commentaire