Faites comme chez moi!

.

02 novembre 2010

Pas la classe...

15frr0jCeux qui suivent mes aventures régulièrement savent que BillardBoy, un ex-collègue parisien, s’était montré légèrement entreprenant avec moi et que j’avais un dilemme moral à résoudre : sortir avec lui juste pour son corps et sa guitare électrique, ou bien jouer la prude en quête du grand amour.

Il y a quelques semaines, BillardBoy est venu passer le week-end chez moi, ce qui a permis de mettre fin au questionnement existentiel de ma life de célibataire. Je vous annonce qu’en réalité, BillardBoy est un mufle.

Je me doutais bien qu’il ne venait pas faire du tourisme à Lille, hein ! Je ne suis pas idiote à ce point-là. En le voyant descendre du TGV, j’ai remarqué qu’il était déjà dans les starting blocks, mais comment lui reprocher l’impatience qu’il manifestait à me voir ? Néanmoins, il aurait au moins pu mettre les formes, comme par exemple faire semblant d’apprécier la visite guidée dans le vieux Lille. Malgré le cyclone hormonal dont il était victime, jeter un coup d’œil sur les bâtiments que je lui montrais me semblait être la moindre des choses. Mais non, même pas. Rien à foutre de Lille.

Or il fallait bien le meubler, ce week-end. Je veux dire, le mec pensait quand même pas qu’on allait passer 2 jours entiers à faire des cochoncetés dans mon appartement sans avoir au préalable passé un minimum de temps à se connaître un peu mieux à travers diverses activités ludiques… Le laser game ? Ah non, il n’avait pas envie de courir. Une balade à la Citadelle ? Non plus, il faisait trop froid. Le bowling ? A deux c'est pas drôle. Un resto ? Pas trop de thunes en ce moment. Il a donc fini par se mettre d’accord avec lui-même pour une soirée Wii et Inglorious Basterds, arrosée de ti punchs maison. Il paraîtrait que les filles bourrées sont plus faciles à convaincre [même si, personnellement, j'aurais préféré un bouquet de fleurs, mais passons].

Inglorious Basterds, c’est le film tarantinien chiantissime par excellence. Tellement chiantissime que ça a donné l’idée à BillardBoy, le cul vissé sur le canapé et les péniches sur la table basse, de regarder le film en posant nonchalamment sa tête sur mon épaule. Alors que bon, normalement, la tradition veut que ce soit la fille qui pose sa tête sur l’épaule du mec, pas le contraire. Et moi, je suis un peu old-fashioned comme meuf. J’aime bien qu’on respecte les principes fondamentaux de la drague [et accessoirement qu'on ne mette pas ses Puma taille 44 sur ma table basse]. A force de bailler aux corneilles dans le noir devant la télé, je lui ai expliqué que j’allais prendre la direction de mon lit et qu’il allait dormir sur le canapé, ce qui – étrangement – n’a pas eu l’air de lui plaire. Après avoir longuement écouté son argumentaire sur l’inconfort avéré du canapé et la nécessité de dormir dans mon lit, j’ai tranché en lui expliquant qu’au premier de ses orteils ayant passé le seuil de ma chambre, je l’embrocherais avec le couteau à pain [ouais, celui avec des grosses dents]. Soudainement, à minuit et demi, je trouvais son body, ses tablettes de chocolat et sa carrure de joueur de basket vachement moins sexy qu’en plein jour. Et j'appréciais moyennement de me retrouver seule en pleine nuit avec une armoire à glace dans mon salon.

Le dimanche a été long. Tellement long qu'il a fallu qu’on aille au cinéma malgré le temps magnifique pour s’occuper [et me faire oublier que son train repartait à 22h] [et aussi qu'il n'avait pris de douche ni le samedi soir ni le dimanche matin] [je pinaille mais j'aime bien quand les mecs se lavent]. Quand je pense qu’en plus  j’avais fait les choses bien : un poulet basquaise l’attendait le samedi, le frigo était plein de trucs bons et je m’étais un minimum cassé le tronc pour rendre l’appart’ présentable. C’est là que je me suis rendue compte qu’en fait avec les mecs, plus on en fait, moins on reçoit. Tu le crois ça, un gars qui, pour arriver à ses fins, ne prend même pas la peine d’aider à mettre le couvert, à débarrasser, à faire la vaisselle ?  Les pères n’expliquent jamais à leurs fils que les nanas ne couchent qu’à la condition express qu’ils fassent semblant de participer aux tâches ménagères et qu’ils ne commencent à se faire servir qu’une fois le mariage prononcé ? Ou alors je suis tombée sur le seul gland qui ne comprend rien à la vie…

Quoi qu’il en soit, BillardBoy n’est finalement bon qu’à jouer au billard et a perdu toute sexytude à mes yeux. Je me dis même que c’est un peu bien fait pour sa tronche qu’il ait dépensé des sous pour venir à Lille et qu’il soit rentré chez lui la queue entre les jambes avec sa bouteille de rhum et ses citrons verts.

Et si tu trouves que ce billet, bah c'est vraiment pas la classe, je te rassure : c'est à la hauteur de la muflerie qu'il m'a fallu supporter pendant 48 heures. Un peu de romantisme et de considération, c’est trop demandé, bordel ?

Posté par Sparadra à 14:47 - Love life - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    hé bien, c'était un sacré beauf ce mec! frustrant de passer un we comme ça! au moins maintenant les choses sont claires!

    Posté par engiecat, 02 novembre 2010 à 16:26
  • Merde... Je pensais qu'ils avaient casser le moule des mecs comme ca... Ou alors je suis trop vieux jeu... C'est inadmissible serieu... Desole pour toi miss ... Comme quoi les tablettes de chocolat font pas tout... perd pas espoir ya encore des gentleman (je ne me met pas en avant hein mais je comprend pas cet attitude)

    Posté par Mr connard, 02 novembre 2010 à 16:43
  • Il faut dire que les apparences étaient trompeuses : à l'époque où l'on travaillait ensemble, il était élégant et gentil. Et chez moi, c'est devenu le kéké dans toute sa splendeur... Genre il croyait que c'était gagné d'avance. J'ai été trompée sur la marchandise !

    Posté par Sparadra, 02 novembre 2010 à 17:16
  • J'ai ri.
    Oh j'en suis totalement désolée et même, je compatis, hein, mais quand même, ta façon de raconter... j'ai ri. Au moins maintenant tu ne fantasmeras plus sur lui, c'est clair !
    C'est tout de même bizarre de revirement net d'attitude. Passer de la gentillesse à la muflerie intégrale, comme ça d'un coup d'un seul, wouaouh !
    Il a dû te maudire pendant tout le trajet retour... Si ça se trouve, il avait fait un pari !?!

    Posté par Je Rêve, 02 novembre 2010 à 17:41
  • C'est vrai qu'on se demande comment un mec peu etre comme ca s'érieu... C'est affolant... Ca fait limite peur ...
    T'en fait pas miss on est pas tous comme ca (meme si y'a marqué connard dans son pseudo mdr )

    Posté par Mr Connard, 02 novembre 2010 à 22:13
  • Erf, c'est pas possible ! Non mais non mais non ! Pas vrai ! On demande pas des Princes Charmants juste pas des connards, c'est pourtant simple... ben non.
    Crois-moi bien, je suis désolée pour toi. Surtout que je me réjouissais déjà de la possibilité de peut-être, enfin, tu vois quoi.
    Ton message n'est peut-être pas le plus classe qui puisse exister, mais je le trouve très bien écrit. Des tournures des figures de style. Non, j'aime vraiment.

    Allez, il y en aura bien un...

    Posté par RosYCruZ, 03 novembre 2010 à 01:38
  • mais quel connard !!! Et quel cliché !! Il prend même pas la peine d'être original dans sa connerie. Si au moins il faisait un petit effort pour être une ordure qui sort du lot...
    J'pensais que ça n'existait qu'à la télé des cas pareils...
    J'suis désolé pour toi mais c'était drôle à lire !
    Quel con, en plus suffisait juste de faire un minimum semblant de s'intéresser. Sont cons les hommes jte jure...

    Posté par LeBiscuit, 03 novembre 2010 à 07:35
  • Ouais, la vraie ordure aurait au moins fait quelques efforts de base pour faire semblant de s'intéresser. J'ai bien fait semblant d'être une bonne cuisinière pour lui... Quel con. Il est pas près de pécho quoi que ce soit, lui.

    Posté par Sparadra, 03 novembre 2010 à 08:51
  • Arrêter de traiter les gens de connards je me sens visé apres

    Posté par Mr connard, 03 novembre 2010 à 09:37
  • Pas cool c't'histoire! Désolée pour toi! (même si c'est drôle à lire hein!) Mais t'en fais pas, tu n'auras pas manqué grand chose. Tu mérites mieux que cet imbécile.

    Posté par Marie, 04 novembre 2010 à 03:29
  • Waouhhh... trop classe !!

    Posté par Pod LeGitan, 26 novembre 2010 à 00:04

Poster un commentaire